Sondage satisfaction MTBE 2016 - Résultats de l'enquête



Motivations de l'entreprise

Par quel(s) moyen(s) avez-vous été informés de l'opération METS TES BASKETS dans l'entreprise (MTBE) ?
0%
33%
0%
0%
0%
0%
42%
25%
Autres
- Nous faisons une action de communication interne en amont et une newsletter, nous mettons à disposition les podomètres sur les bureaux.
- Rencontrer les familles d'ELA donne le sens.
- Les gens se rendent compte du quotidien des familles. Nous voyons le handicap et les difficultés de la famille à gérer le quotidien et combien cela est dur pour les personnes qui le vivent.
- Nous connaissions déjà l'événement, qui est fédérateur.
- "Pour ma part, je pensais au début que nous ne pourrions pas soulever des foules avec cela". J'ai changé d'avis. Nous nous sommes dit que l'opération pouvait créer une dynamique.
- Les échos sont plus que positifs, les gens ont été hyper emballés.
- Jean Luc Corti nous a fait une présentation, qui a humanisé l'événement. Les gens adhèrent mieux de ce fait.
- Après avoir couru, nous avons eu l'impression d'avoir été utiles.
- Ce qui nous intéresse c'est la cohésion du groupe, l'esprit d'équipe.
- On a tendance à minimiser l'importance du team building.
Quelles étaient vos motivations pour organiser MTBE cette année ?
1 2 3 4 5 6 7 8 Total
Financer l'aide et l'accompagnement des familles 1 0 0 1 3 2 3 2 69
Financer la recherche 1 0 0 0 2 4 3 2 72
Mobiliser vos collaborateurs 0 2 0 3 4 1 0 1 50
Sensibiliser vos employés à la cause d'ELA 0 0 1 2 2 3 2 1 61
Sensibiliser vos collaborateurs au handicap 1 0 4 3 2 0 1 1 50
Rendre concret / matérialiser l'engagement social de votre entreprise 0 0 4 0 0 1 1 5 65
Soutenir la famille d'un collaborateur affecté par une leucodystrophie 0 7 1 2 0 0 1 0 32
Bénéficier de la déductibilité fiscale du don 10 0 0 1 0 0 0 0 14
Si "Autres", précisez :
- Nous faisons quelque chose pour une cause qui est en lien avec les valeurs de la société.
- Il faut que les gens comprennent dans quoi ils s'engagent, nous ne les forçons pas. Nous les informons et les dotons d'un podomètre.
- Nous avons des valeurs communes, nous faisons ce qui est juste.
- Cela permet également de concrétiser les valeurs portées par l'entreprise et de leur donner corps et de fédérer les employés.
- Faire dépenser de l'argent à l'entreprise pour la bonne cause, cela a plu aux gens.
- Les gens ont aimé le faire car ils savent que ce n'est pas pour rien, c'est pour une bonne cause. En revanche, cela motiverait plus si une personne expliquait.
- Nous partageons des valeurs, c'est un investissement dans le temps.
- Nous avons au sein de notre entreprise, la maman d'un enfant malade. Nous avons organisé une tombola avec comme lot un maillot de foot dédicacé à gagner. Les gens se sont pris au jeu, cela a créé une belle dynamique et ils nous ont demandé de le refaire l'année prochaine.
- Le "faire ensemble" est très motivant, nous avons eu l'adhésion de tous.
- Nous avons trouvé une utilité à contribuer à cette initiative, nous l'avons fait aussi pour notre bien-être.
- Nous avons le sentiment de faire quelque chose d'utile aux autres. C'est aussi une manière de faire de la pub pour ELA au Luxembourg.
- Cela nous a fait sortir de ce que l'on fait habituellement. Montrer que nous pouvons être solidaires, tout en créant un fort esprit d'équipe. Cela a mis de la bonne humeur. Un événement positif qui a créé un bel état d'esprit.
- C'est une démarche d'engagement, les gens le font sérieusement. Il faut leur laisser la possibilité de vérifier les informations transmises. Pour eux c'est une manière de s'impliquer.
- Nous aimerions beaucoup faire cette manifestation en 2017. Nous ferons passer le message autour de nous. Dans notre groupe, nous soutenons chaque année une association. Il y a 3 ans, nous avions retenu ELA par un vote.
- Ce n'est pas évident de rassembler, mais cette opération menée de manière ludique a bien marché. Cela a été très positif par rapport à d'autres actions menées, car ce n'était pas contraignant.
Avez-vous apprécié cet évènement ?
83%
8%
8%
0%


Organisation de l'évènement (1/2)

D'une manière générale, avez-vous trouvé cet évènement :
33%
42%
17%
8%
Commentaires
- Le fait de fédérer donne la possibilité à des gens de s'inscrire dans une action collective au travers de l'entreprise.
- Il faut que les gens soient responsables au niveau de l'organisation quand ils mettent quelque chose en place.
- Pour ce qui est de la communication, une plaquette d'information suffit. Nous avons été bien briefé.
- Nous voulions rendre concrète, une approche corporate, une responsabilité.
- Cet événement a été un élément déclencheur. Nous faisons déjà des choses pour la fondation cancer.
- Nous nous sommes dit que au-delà de cette maladie, nous pouvions faire quelque chose pour une maladie orpheline.
- Pour ce qui est de la communication, le fait que ELA soit soutenue par des personnalités est un point positif qui porte l'action.
- La mise en place de l'action a été complexe car cela m'a demandé du temps pour l'organisation en tant que telle. La prochaine fois, il nous faudrait peut-être faire un meeting avec tous, nous organiser autrement, il faudrait anticiper.
- C'est important pour les collaborateurs de voir quelles contributions ils apportent.
- Ils sont tous curieux de ce que fait ELA.
- Ils veulent avoir un feed-back de l'opération, savoir ce qui est fait des dons. Une association doit des comptes, tout cela doit être transparent.
Avez-vous organisé l'événement à la date nationale prévue par ELA (2 juin 2016) ?
75%
25%
Si oui, saviez-vous qu'il était possible d'organiser l'événement à la date de votre choix?
89%
0%
Quel niveau d'importance associez-vous aux propositions suivantes ?
Avez-vous organisé des évènements spécifiques autour de l'opération ?
17%
42%
33%
17%
0%
42%
8%
Autres
- Nous avons mis en place la création de groupes de travail sur la diversité, sur la notion de handicap. Cela a permis de voir quel intérêt avait les gens par rapport à la question de la diversité.
- Nous avons organisé des ateliers, DJ, scène pour donner une dimension festive à cet événement. Nous avons également organisé un barbecue pour rassembler du monde et pour récolter des fonds. Nous avions fait l'information sur Facebook.
- Nous avons interdit l'utilisation de chaussures pour que les gens se posent des questions, cela a fait parlé. Mais avec plus de temps, nous aurions pu être davantage efficace.
- Nous avons diffusé des flyers et des banderoles, nous avons également fait des photos.
- Nous avons mis à disposition les documents sur les comptoirs pour que les clients et les fournisseurs puissent s'inscrirent.
- Nous avons vu des gens partir et courir ensemble. Ce serait intéressant que nous puissions le faire avec les autres du secteur.
- C'était une initiative sympa et chouette, une action collective.
- Il s'est créé une dynamique avec les goodies, la tombola, le maillot de foot à gagner. Tout cela a créé une émulation, les gens se sont pris au jeu. On nous a même demandé de le refaire l'année prochaine.
- Faire cette manifestation à une autre date imposée, aurait été compliqué.
- Nous avons préféré de ne pas faire participer les familles car nous craignions de n'avoir pas assez de monde impliqué.
- Nous avons mis en place un stand d'information et une vente de produits ELA, tout cela était intégré dans une action globale. Pour nous, ELA a été un vrai projet d'entreprise.
- A la pause de midi, nous sommes allés courir pour certains et se promener pour d'autres.
- Nous avons organisé une conférence sur la santé et le bien-être pour lancer la journée.
- Nous avons gardé la boîte à dons. De cette façon, tout le monde la voit au quotidien, cela incitera les gens à participer, ou d'autres entreprises, pourquoi pas.
- Nous avons été ambassadeurs ELA vers notre propre réseau, là où nous avons déjà travaillé. Nous avons passé le message, ce qui décuple la diffusion.
- Nous avons distribué quelques gâteaux et récompenses pour valoriser les gens qui ont participé. Nous voulions partager quelque chose avec eux, c'est symbolique.
- Les gens se sont entrainés à prendre l'escalier avant cette journée. Ils étaient plus en forme ce jour là, et ils étaient contents de montrer l'exemple.
- C'est bien que les gens se rendent compte du nombre de pas qu'ils font.
- L'an passé, nous avons eu un groupe de marcheurs et de coureurs, cela a fait exploser le nombre de pas. Nous sommes allés marcher 1h30 pour soutenir les familles.
- Si la cause était futile, les gens ne se bougeraient pas.
- Nous avons mis en place des groupes de marche et de course à la pause de midi. Nous leur remettons le podomètre dès le matin.
- Nous avons ajouté une touche personnelle et avons installé un drapeau ELA sur la route, lors de notre marche de 4 km. Nous avions testé auparavant un itinéraire qui passe dans les champs. Au final, nous étions 20 pour faire cette marche le midi. Nous l'avons refait depuis, cela fait du bien au corps, c'est vraiment le coté bien-être qui motive aussi.
- Les gens pouvaient également courir le soir sur leur temps personnel avec les podomètres. Cela renvoie d'une part à l'engagement personnel, et d'autre part à l'engagement de l'entreprise. Car du coup, l'entreprise abonde sur une participation hors temps de travail.


Organisation de l'évènement (2/2)

Quel jugement portez-vous sur la qualité des différents supports de communication ?
Emails conseils
Affiches
Affiches personnalisables
Dépliant ELA
Vidéos
Site web
Plateforme
Page Facebook
Urnes de collecte individuelle
Plateforme Withings
Commentaires
- Ayant des collaborateurs francophones et néerlandophones, nous apprécierions de recevoir des supports de communication dans les deux langues ou en anglais.
- Il faudrait pousser la communication plus loin, faire une page reportage sur l'événement. Il faudrait exploiter sur la durée pour ne pas laisser retomber l'opération.
Cette année nous avons introduit un nouveau support de communication en fusionnant les dépliants de présentation et de participation en un seul support 2 en 1
Avez-vous trouvé pratique ce nouveau support ?
8%
17%
Commentaires
Avez-vous distribué ce support à vos collaborateurs pour cet évènement ?
25%
8%
Si oui, comment l'avez-vous utilisé ?
67%
0%
0%
Si non, pour quelles raisons ?
De quels outils supplémentaires auriez-vous besoin pour vous aider dans l'organisation de ce projet ?
- Nous pouvons susciter des idées, il y a pleins de choses à faire pour collecter de l'argent.
Etes-vous satisfaits du niveau de communication avec ELA pour l'organisation de l'évènement ?
Fréquence des communications
Disponibilité des interlocuteurs ELA
Reconnaissance témoignée par ELA au regard de votre contribution
 
Commentaires
- Nous avons placardé l'affiche et avons mis des documents à disposition, teaser sur les TV et par mail
- Nous avons également fait l'information auprès des entreprises voisines. Nous avons connecté la TV à un PC et nous pouvions voir de ce fait en temps réel le nombre de pas, c'est un plus et cela a beaucoup stimulé.
- Nous avons toujours eu, de la part d'ELA, tout ce qu'il nous fallait, du soutien et de l'appui.
- Nous avons collé des autocollants en forme de pas dans les ascenseurs avec comme notification et message : "vas donc voir le bureau du 5eme". Nous avions fait des messages adaptés et personnalisés pour faire bouger dans les étages.
- Il y a deux aspects dans cette démarche. Nous nous mobilisons contre la maladie avec une participation financière concrète d'une part, et d'autre part, nous développons un aspect collaboratif pour fédérer.
- Dans l'entreprise, c'est moi qui ai lancé les choses, j'ai fait les mails, j'ai relayé l'information à différentes personnes sensibles qui, de leur côté, ont pu redéployer dans chaque site. Nous avons eu l'implication de tous les salariés.
Etiez-vous satisfaits de la qualité des podomètres qui vous ont été remis ?
17%
8%
17%
33%
Commentaires
- Les podomètres étaient parfois instables avec un décompte des pas aléatoire, des reboots intempestifs. Mais nous comprenons que pour 2€, nous ne pouvions pas obtenir un podomètre de qualité exceptionnelle.
- Nous nous sommes demandés si le podomètre prenait bien en compte tous les pas. Il y avait des petits décalages, nous avions des doutes.
- Certains de nos salariés, qui n'avaient pas forcément accès à internet, ont eu des problèmes à l'installation, parfois manque de place dans le teléphone.
- Nous avions un problème de connexion lié à la situation géographique.
- Cela n'a pas été évident avec l'application.
- Cela nous a pris du temps de l'installer, l'enchaînement n'est pas bien expliqué dans les étapes.
- Nous avons eu un seul podomètre qui ne fonctionnait pas, et il nous en a été donné 2-3 en plus.
Seriez-vous prêt à payer plus cher pour un podomètre plus performant ?
8%
33%
Montant moyen
0 €
Si oui, quel serait le montant maximum que vous seriez prêt à payer par podomètre ?
Avez-vous mis en oeuvre des bonnes pratiques que vous souhaiteriez partager ?
En termes d'organisation de l'événement
- Le challenge inter-entreprises est intéressant, il favorise le partage, la communication, l'esprit d'équipe et la team building en même temps.
- Lors de la remise des prix, nous avons sensibilisé les autres. Nous leur expliquions que c'est sur leur temps de travail, que c'est facile à faire. Il faut juste mettre des baskets. C'est assez facile, c'est une démarche particulière.
- Nous avons fait plusieurs points dans la journée pour inviter les non inscrits.
- Nous avons fait des photos pour donner envie aux autres collaborateurs de rejoindre le groupe.
- Nous nous sommes comparés aux autres sociétés, et contents de voir le ratio, car nous avons finis premier.
- Nous avons distribué les podomètres le soir avec les brochures.
- Nous avons fait une communication par email, et avons mis des affiches dans la salle de repos. Nous n'avons pas eu beaucoup de questions.
- Certaines personnes n'ont pas pris la voiture et sont allées à pied.
- Ce jour là, tout le monde devait marcher. Ceux qui jouaient gagnaient des points dans le challenge.
- Dans la firme, nous avons une culture sport et les gens étaient sensibles au challenge, tous ont joué le jeu. Par contre, il faudrait présenter davantage les parrains.
- L'aspect fédérateur, c'est la notion d'équipe. Une des forces de cet évènement c'est qu'il est à la portée de tous. Cela se passe dans l'entreprise, pendant la journée de travail, c'est facile à organiser. Ìl y a une forme claire d'engagement de l'entreprise.
- Avec les collègues, nous nous sommes dit qu'il fallait qu'on se bouge : challenge pour challenge. C'est une alchimie qui a fait que tout cela a pris. Il y avait plusieurs éléments, des gens médiatiques, une application directement mise sur le téléphone. Il y avait également un challenge entre les équipes, c'est stimulant. Les gens se sont pris au jeu, ils remuaient, ils participaient.
- Nous avons organisé une journée sans emails internes pour augmenter le nombre de pas. Tout le monde a été coaché tout au long de la journée et nous avons donné les scores pour stimuler. Nous les avons encouragés... "allez on y est presque".
- Nous sommes une entreprise encore plus engagée et encore plus partie prenante dans ce genre d'opération, car quand l'entreprise s'engage, les gens se sentent investis.
- Il est difficile de solliciter les gens en plus pour consacrer du temps, c'est délicat de demander une contribution individuelle.
- Participer à MTBE c'est faire partie d'un collectif qui contribue, c'est différent.
- Organiser un barbecue où nous invitons les fournisseurs, c'est un plus pour ELA.

En termes de communication (interne ou externe) autour de l'événement
- Sur Facebook, nous avons mis le lien pour les partenaires, afin de les amener à nous rejoindre et à faire des pas pour ELA.
- Parfois ils ont tellement de travail qu'ils n'y pensent pas, il faudrait quelqu'un de l'extérieur qui vienne expliquer, à quel moment T, avoir quelqu'un, qui, une semaine avant, viendrait expliquer.
- A la machine à café, les écrans sont là pour cela. C'est dommage que la personne en charge n'ait pas accès à l'administratif, elle ne sait pas qui est enregistré.
- Pour les supports de communication : les gens se servaient seuls, c'était accessible à tous.
- Nous avons fait une communication institutionnelle sur les écrans et posé des affiches. Sur l'application, nous ne pouvions pas voir la moyenne pour chaque équipe, c'était dommage.
- Nous avons donné rendez-vous aux salariés, avec une annonce en interne sur Facebook. Nous avons informé du programme, annoncé la marche ainsi que posé un décor afin de donner des repères.
- Quand ils rentrent chez eux le soir, il y a une fierté, ils sont contents de l'avoir fait et ils nous le disent.
- Après l'annonce, l'idée d'un effort fait son chemin, mais il faut savoir rendre l'action ludique. Il ne faut pas que ce soit trop contraignant, il faut une sensibilisation en amont et du plaisir à trouver à le faire.
Pouvez-vous détailler une ou deux bonnes pratiques que vous avez lancées avec succès au sein de votre entreprise ?
- Les gens ont envie de sport, ils ont compris l'importance de l'hygiène de vie, la notion de santé, une vraie volonté pour faire un semi-marathon.
- C'est une culture d'entreprise, la participation active des gens fait partie de notre fonctionnement. Nous avons une salle de sport. Les gens sont sensibles à des causes de ce type. L'éducation joue un vrai rôle.
- Ici, nous avons une population de master II à 95 %, donc de formation universitaire. Ce sont des gens qui sont plus proche du milieu associatif. Ils sont forts, ils travaillent pour l'intérêt commun.
- A la pause de midi, nous sommes allés courir ou se promener.
- Nous avons organisé une conférence sur la santé et le bien-être pour lancer la journée, nous nous sommes dis que cela motiverait les gens.
- Nous pourrions organiser des courses. Nous avions mis des messages tel que "sais tu que pour monter jusqu'au 5eme il faut faire 250 pas".
- Du coup dans les équipes, ils se sont tous stimulés et beaucoup sont venus à pied ce jour-là.
- D'autres sont venus depuis le centre ville à pied.
- La dimension collective avec d'autres entreprises serait intéressante à développer, surtout dans la zone industrielle, car il y a beaucoup de nos clients présents.
- Nous avions pensé envoyer nos commerciaux chez les clients pour leur demander de se joindre à nous lors de la marche. Nous le faisons déjà avec le marché de Noël, c'est une démarche conviviale envers nos clients.
- Nous relayons sur les réseaux sociaux.
- Nous avons découvert un chemin de promenade au départ de l'entreprise, c'était juste la distance qu'il faut. Cela permet des sorties bien-être pour une bonne cause. Tous ont été enjoués. Nous pensions que les gens allaient râler mais en fait pas du tout, cela a été très positif.
- Des gens de tous les services se sont parlés, ils discutaient sur le chemin. Tout ce qui permet l'échange fédère.


Application podomètre "Withings Health Mate"

Apprécierez-vous avoir le choix entre la distribution de podomètres classiques et l'utilisation d'une application podomètre pour objets connectés ?
83%
0%
Avez-vous proposé à vos collaborateurs d'utiliser cette application lors de l'évènement ?
83%
17%
Si oui, merci de répondre aux questions suivantes
Avez-vous exclusivement utilisé l'application ou seulement en partie (mix entre application et podomètre) ?
60%
20%
Etes-vous globalement satisfait par l'utilisation de cette application ?
50%
25%
Commentaires
- Nous devrions avoir le choix entre un Smartphone et un podomètre. En terme d'écologie, l'impact est considérable. C'est plus écologique d'utiliser l'application.
- Les gens ont aimé les podomètres, cela permet de voir qui fait les pas et qui compte les pas.
- Le Smartphone tout le monde l'a, c'est plus anonyme.
- Les gens se sont comparés entre eux avec le podomètre.
- Pour nous, le compteur de pas est bien mieux. C'est plus sympa, car à la cantine les gens communiquent entre eux.
- Pour l'application, les gens n'ont pas compris qu'il fallait s'inscrire.
- Les choses les plus simples sont les plus efficaces. Nous leur avons remis les podomètres à la cantine.
- Les podomètres comptent un peu plus de pas que les gens n'en font.
- Il y a eu quelques bugs avec les podomètres. Il faudra que les gens aient le choix entre podomètre et Smartphone. Il y a une conjonction à faire entre les deux.
- Les résultats des podomètres devraient pouvoir s'inscrire sur le site. Ce qui permettrait aussi une visibilité aux autres entreprises, elles pourraient se comparer.
- Nous avons eu des retours négatifs avec le fonctionnement de quelques podomètres.
Avez-vous apprécié la possibilité de faire participer vos collaborateurs au challenge inter-entreprises proposé par l'application ?
58%
8%
Commentaires
- Nous aurions apprécié que les résultats du challenge prennent en compte les données des podomètres.
- Faire témoigner les familles pour mettre l'accent sur la maladie, pourquoi pas, c'est une idée. Peut-être que les gens se rendraient mieux compte.
Etiez-vous satisfait par les qualités podométriques de l'application ?
25%
8%
17%
8%
Commentaires
- Nous marchions et parfois les pas ne se comptabilisaient pas. Nous avons donc fait une moyenne générale.
D'une manière générale, avez-vous trouvé l'utilisation de cette application :
8%
33%
8%
25%
Commentaires
- Pour l'utilisation de l'application, les explications n'étaient pas suffisantes. L'information était pour certains utilisateurs parfois trop compliquée.
Etes-vous prêt à ré-utiliser l'application en 2017 ?
75%
8%
Si oui, serait-ce exclusivement ou en partie ?
42%
33%
Si non, merci de répondre aux questions suivantes
Pour quelles raisons ?
0%
0%
0%
8%
Si "Autres", précisez
Etes-vous prêt à tester l'application en 2017 ?
0%
0%


Connaissance d'ELA et engagement de l'entreprise

Avant l'opération, étiez-vous familiers avec les leucodystrophies
75%
25%
Avant l'opération, étiez-vous familiers avec l'action d'ELA ?
75%
25%
Avez-vous sollicité vos collaborateurs pour contribuer à titre personnel, au delà de la participation de l'entreprise ?
33%
58%
A l'avenir, seriez-vous prêts à proposer à vos collaborateurs de contribuer à soutenir ELA à titre personnel ?
58%
17%
Seriez-vous prêts à proposer à d'autres entreprises de participer à l'opération MTBE l'an prochain ?
100%
0%
Si non, pour quelle(s) raison(s) ne seriez-vous pas intéressés ?
0%
0%
0%
0%
Si "Autre", précisez
Avez-vous déjà communiqué sur l'évènement MTBE auprès d'autres entreprises ?
0%
0%
Si oui, avez-vous trouvé les supports de communication mis à votre disposition par ELA suffisants ?
67%
8%
De quoi auriez-vous besoin pour prescrire la démarche MTBE à d'autres entreprises ?
- Ce qui rend concret, c'est la valeur famille, la relation avec l'autre.
- Ce n'est pas un outil marketing, c'est une action autour des valeurs de respect, d'esprit d'équipe, de différence, de solidarité. C'est une action collective pour un but commun.
- Donner à chaque personnel un support qu'il pourrait utiliser pour faire connaître l'opération à d'autres.
- Mettre un Tutoriel sur Facebook pour expliquer la marche à suivre pour installer : étape 1,2,3, avec les photos correspondantes.
- Dès la fin de l'événement, on leur dit merci et on leur demande de s'inscrire au mailing. De ce fait, nous pourrons l'exploiter, et ils pourront ainsi recevoir les informations ELA.
- Il faut plus d'information sur les maladies et sur la recherche.
- Faire un partenariat avec l'essentiel.
- Mobiliser sur toute la zone autour de l'entreprise.
- Faire une campagne de selfies, car il y a un effet d'entraînement.
- Nous pouvons être ambassadeur d'ELA dans notre propre réseau, la où nous avons par exemple travaillé antérieurement pour inciter d'autres entreprises à entrer dans l'opération.
- On pourrait organiser des tournois de foot et il faudrait que les joueurs de foot fassent des pas avec le podomètre.
- On pourrait avoir des personnes relais d'ELA dans l'entreprise.
- Les petits dons font boule de neige, les collectes d'ELA également, tout cela pour lever des fonds.
- Nous pouvons véhiculer l'information sur les dons personnels mais une urne c'est compliquée à mettre en place, surtout en matière de sécurité, de transparence. Autant donner un numéro de compte. Dans ce but, je mettais toujours le lien vers le site d'ELA.